http://www.youtube.com/attribution_link?a=JvSk0RStpsZUtb7rzITgqg&u=/watch?v=x1xmXOP3lhM&feature=share

(via mosdefinite)

Booba R.A.S
Ne me dit pas qui je suis Ne me juge pas le ciel le fais déjà Tant d’amis qui me fuient 9.2i n’m’en laisse pas le choix Rien à signaler, r.a.s, r.a.s, r.a.s Rien à signaler, r.a.s, r.a.s, r.a.s http://www.dailymotion.com/video/x7guca_booba-ras-entiere-exclu-2008_music
bullesdejapon:

Violent Cop (Takeshi Kitano - 1989)
spitfreely:

jamiethecreat0r:

Yasiin Bey a.k.a Mos Def

One of the best yet…

http://www.youtube.com/attribution_link?a=cKLLFtOoUFVxC2CmzJbv9w&u=/watch?v=gJDyNKUtEmM&feature=share

Killarmy - Pain

Booba - Jimmy
http://www.youtube.com/watch?v=LIpuN5Y7p9Y

J’ai pas vraiment le choix, plus je le réalise plus je vieillis
J’ai pas vraiment le choix, l’impression de voir le ciel qui tombe
Je pense à l’avenir, un avenir qui s’effrite, mon passé ressurgit, un passé que j’évite
Je pense à l’avenir, un avenir qui s’effrite, mon passé ressurgit, un passé que je fuis
J’ai pas vraiment le choix, plus je le réalise plus je vieillis
J’ai pas vraiment le choix, l’impression de voir le ciel qui tombe

http://www.youtube.com/watch?v=QPupCxnhi60

J’me bat au bout de mes rêvesJ’fais la guerre, c’est la trêveDans ma chanson, y’a autant de mélodies que y’a d’êtres sur la TerreTout comme mes congénères, j’aime tout ce qu’est éphémère
….
Numéro un quand ça kickeraNuméro deux d’Al QuaïdaJ’leur bouffe la shneck pour mardi-grasSi tu valides pas on te fatigueraJ’monte sur le ring, dis bonjour au KingDis au revoir au bling-bling, bim bimJ’ferai du sale, tant que la mort cérébrale ne sera pas sur le monitoring.
….
Le Paradis ou l’EnferLe Paradis ou l’EnferPère et Mère peuvent rien y faire, c’est l’Paradis ou l’EnferPersonne ne peut rien y faire

http://www.youtube.com/attribution_link?a=CjqypsxmUYeDZn2mcGqH5w&u=%2Fwatch%3Fv%3DtMwdlfDZSus%26feature%3Dshare

itsconcretejungle:

#hiphop #rap #kool&gang #beginning #koolherc

punk-to-funk:

James Brown: The Boss

indypendentmusic:

James Brown, 1967, by Jean-Marie Perie